26 janvier 2008

Pilipino stories

Deja 2 semaines aux Philippines, le temps passe vite. Nouveau pays, nouveau changement, nouvelle ambiance. Ici le mixage est au carrefour de l'Asie, de l'Espagne et des USA, historique colonial oblige. Mais les traces de la presence etrangere sont impregnees beaucoup plus profondement qu'au Vietnam, par exemple. 90% de la population sont des catholiques ou sont issus des "nouvelles Eglises". Les 10% restant sont des musulmans regroupes au Sud, vers l'Indonesie. Comme souvent cette minorite a ete spoliee et a donne naissance a des groupuscules radicaux type "Abu Sayyaf", qui s'en vont faire peter des bombes dans les zones touristiques indonesiennes.

L'ambiance ici est vraiment differente de l'Indochine ou de la Thailande, le point commun etant que les centre commerciaux ont fleuri ici aussi. A l'Americaine. A Manille on croise un nombre impressionant d'enfants des rues, evidemment un adulte n'est jamais loin pour ramasser le fruit de la mendicite orchestree. Dans les quartiers animes il n'y a pas de "prostituees" car c'est interdit, par contre on voit plein de "GROs", des Guest Relation Officers" qui ressemblent comme 2 gouttes d'eau a leurs consoeurs thai. Il y a beaucoup d'occidentaux, une forte proportion d'Americains en fait car les US ont maintenu des bases militaires pendant tres longtemps ici. Ils ont laisse, avec leurs malls et leurs burgers, un tas de vieilles jeeps que les locaux ont recycle en taxis collectifs pimpants, les jeepneys, qui portent des noms de femme comme Gloria, Emily ou Maria. On dirait que les pilotes sont des romantiques...

1Jeepneys

Un autre truc importe qui me plait bien, c'est le basket. Sport national, paniers a tous les coins de rue, matchs a la tele, un vrai championnat national, voila qui fait plaisir. Sauf que je ne me suis pas encore mele aux locaux, on a vu ce que le badminton a donne alors pour le basket je laisse encore mon dos souffler quelque temps. Enfin, j'ai quand meme craque une fois :

4fakebasket

En France on n'a pas de petrole, on a des idees nous affirmait ce bon vieux General, aux Philippines ils ont pas grand chose mais ils ont des paniers. ils utilisent des arbres quand ils n'ont pas assez de sous pour planter un poteau. Ca c'est de la passion.

C'est pas que la ville nous plait pas mais bon... C'est quand meme etouffant de pollution dans les rues et rien ne nous retient. Notre pote Jemuel a rejoint sa famille dans le Sud, on le retrouvera dans 10 jours. Nous partons au nord de l'ile principale, Luzon, pour voir les rizieres en terrasses de Banaue. Ca me rappelle les cultures en terrasses des Incas au Perou, sauf qu'ici les gens continuent de travailler comme ils le faisaient il y a 2000-3000 ans. Tout est entretenu a la main, dans des pentes impossibles, avec un climat beaucoup moins sympa que dans le reste du pays. Il fait froid, humide ; beaucoup de maisons sont en toles. Ca ne respire pas l'aisance dans le coin. Mais les gens restent sympa, quoiqu'ils insistent beaucoup pour nous guider meme si on marche le long d'une route, des fois qu'on se perde. C'est un moyen de jouer les guides et de mettre du beurre dans les epinards, on ne peut pas leur en vouloir. Les terrasses en question amenent tout juste suffisamment de riz pour les locaux, on a beau etre sous les tropiques c'est pas Byzance. Mais c'est joli comme jardin ! Surtout quand on a sculpte la montagne pour pouvoir semer.
Meme si le temps n'etait pas au rendez-vous, qu'on aura patauge dans la boue pour acceder au village de Batad, on ne regrette rien de rien et on se dit qu'en mars-avril, quand les champs sont vraiment vert, ca doit etre phenomal ce coin.

2terraces 3terraces 7maisonsterrace 5terraces

6terraces

8Batad 9Anevaterraces

Les nuages nous chassent vers la cote et j'impose une pause surf dans ce periple. Les gros rouleaux du Bresil me manquent trop, hehehe. Pour memoire dans le Nordeste j'avais reussi a grimper 3-4 fois sur la planche en 7-8 sessions. Ce coup-ci, je monte dessus 2 fois et demi en une session. Les statistiques parlent d'elles-meme, je suis presque un surfer confirme... Pas de photos de mes exploits, la photographe shootait en argentique ce coup-la. Apres ce premier contact avec le Pacifique on met le cap au Sud de luzon et apres 24h d'un voyage eprouvant nous arrivons a Donsol, capitale mondiale du requin-baleine. Sur la route les rizieres sont d'un vert eclatant, avec des cocotiers en fond d'ecran. Ca respire deja plus le bonheur que dans le Nord.

Petit point nature ecolo : le requin-baleine est le plus gros poisson du monde, mesurant jusqu'a 18m et vivant jusqu'a 100 ans. Il execre la chair humaine et se contente d'ouvrir grand la bouche pour avaler un max de plancton et de krill. Il migre beaucoup mais il se plait bien a Donsol, ou il revient de Decembre a Juin, en gros, avec un pic en mars-avril. En arrivant nous rencontrons 2 Suedois, Ritchie et Andy, qui sont sortis en mer 2 jours consecutifs sans apercevoir le bout d'un aileron. Les bestioles se cachent, on compte sur notre bonne etoile. Le lendemain a 7h nous sommes sur le pont, on partage le bateau avec d'autres francais. Le temps est superbe, la mer est belle, la cote est bordee de cocotiers : on se sent bien. Notre guetteur est bien en place sur l'armature de la banca, la barque locale equipee de 2 flotteurs en bambou.
Au bout de 3h30 notre moral est en berne et on rentre abattus : rien vu. Pas une bestiole. La deche totale. Je me dis que vraiment, 2008, c'est pas l'annee ou je gagnerai l'Euro-million. Et tout d'un coup c'est le branle-bas-de-combat. Les moussaillons s'activent et s'excitent, on enfile nos palmes et nos tubas, tout le monde crie : le monstre est en vue. On manoeuvre, on s'approche et quand on nous en donne l'ordre, on saute ! On dirait un commando de paras. On palme, on met le masque "Regardez, il est dessous !". Je mets la tete sous l'eau, c'est l'hallucination : une masse enorme se dirige lentement vers moi, la gueule grande ouverte (la bouche fait bien 1 metre de large, et je ne suis pas de Marseille). Meme pas le temps d'avoir peur, je degage le chemin. On verra ce requin 3 fois, le corps est tachete de blanc et il a une enorme nageoire dorsale. Super-impressionant. Nous sommes le seul bateau a avoir vu un requin ce jour-la : coup de barre ! Nos potes suedois perseverent 4 jours et le dernier jour, ils en verront une dizaine (soit le lendemain de notre sortie) ; l'opiniatrete, ca paye.

16Banca 13Spotter 14Mati

Pour notre derniere soiree a Donsol on mange un plateau de langoustines royales, des bonnes bestioles, chez une Philippine qui a migre aux US dans sa jeunesse et qui vit la moitie de l'annee en Allemagne. Excellent. On se separe des Suedois, dommage ils doivent rentrer et nous prenons l'avion pour le Sud et Cebu. Nous rejoignons Jemuel, avec qui on va passer 2 semaines entre plages et plongees. On veut passer notre brevet de plongee. La suite au prochain episode !

Mati

10tresseur

 11Donsol 12Donsol_tricycle 15Coucher_soleil  

Posté par Aneva_Mati à 06:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Pilipino stories

    beauté

    Ces rizières sont très belles, mais quel travail pour celà, les locaux ne doivent pas avoir un dos en pleine forme .
    Bonne continuation .

    Posté par Mamina, 26 janvier 2008 à 09:11 | | Répondre
  • Le requin baleine

    OOOOOOOOOOhhhhhhhhh, achetez-vous un appareil photo sous-marin pour retourner le photographier ! Quel bonheur pour vous ! Irez-vous voir les orangs-outans à Sumatra/Bornéo ???

    Posté par Jacqueline, 26 janvier 2008 à 21:07 | | Répondre
  • Ce voyage ne s'arrete jamais!!

    Salut les jeunes!!

    Eh bééé, je vois (en fait, on est deux à voir...) que vous continuez à voyager à fond... Ici, en 2 semaines, on fait pas grand-chose, mais vous, vous passez d'un pays à l'autre. Une expérience de différence de temporalité intéressante... Voir un requin-baleine, faire de la plongée dans le Pacifique, glandouiller sur une plage palmiers-sable blanc, être loin de chez soi, c'est pas peu dire qu'on en rêve nous aussi!!! En tous cas, ça en fait du chemin depuis le Turkmen. et l'Ouzbekistan... Incroyable!!! Anneva en a les cheveux tout longs! Et Mati n'a plus son short en jean!

    Posté par Anton, 27 janvier 2008 à 00:51 | | Répondre
  • t'as gardé la gestuelle du shoot Mat, il te manque plus qu'un ballon héhé....

    Et en effet, Anneva, t'as les cheveux sacrément long

    +++

    Posté par janik, 28 janvier 2008 à 10:41 | | Répondre
Nouveau commentaire