27 août 2007

C'est Osh - Et Arslanbob aussi

Premier contact Khirgiz apres les montagnes pelees du Tadjikistan. Retour en ville. On est pas mal occupes a droite a gauche pour chercher des infos sur le pays. Apparemment les agences de tourisme (on cherche des infos pour un trek) on la bonne idee de demenager tous les 6 mois, ca ne facilite rien.

Je constate que les Khirgiz ont le sens du jeu, on voit des boutiques de machines a sous electroniques de partout. On fait un grand tour dans le bazar. Et c'est a peu pres tout ! Le temps passe vite, on arrive a pas grand chose, il est temps de partir pour aller nous isoler a Arslanbob, un village de montagne.

Osh_2 Osh_3 Osh_1

Je m'attendais a un petit village typique, limite avec des bons chalets et des rues etroites... Rate ! On tombe dans une petite ville de 13'000 habitants, a 99% Ouzbeks, ce qui est rare au Khirgistan. D'ailleurs il y a une quinzaine d'annees Khirgiz et Ouzbeks se fritaient pas mal la gueule dans la region, jusqu'a se massacrer gentimment entre freres ennemis. La calme est revenu, chacun reste chez soi et les vaches sont bien gardees.

Le village est assez etendu, avec parfois des maisons traditionnelles construites avec des colombages (non apparents, on le voit dans les maisons en construction) et les avant-toits sont parfois sculptes pour donner un peu de charme et de classe a l'endroit. On debarque au bureau du CBT (Community Based Tourism), un organisme qui vise a developper le tourisme responsable. Il organise des reseaux de logement chez l'habitant, des randonnees a cheval avec guides... Et toute une panoplie de services pour eco-touristes, garantissant un revenu pour toute la communaute, a des prix raisonnables mais "justes". On loge chez la famille numero 18, qui regroupe 4 generations sous le meme toit. Ils sont actifs du matin au soir avec la recolte des patates a preparer, le foin a rentrer... Meme l'arriere grand-mere ne chome pas. C'est meme elle qui en fait le plus, on dirait. Et nous ? Et bien on glande, on prend des vacances dans le voyage. On dort 12h par nuit et on fait la sieste. C'est peut-etre le contre-coup de l'altitude tadjike ou alors une faineantise naturelle qui refait surface. Je vous laisse le choix de l'explication. C'est tout juste si on va faire un tour aux 2 cascades du coin, les attraits touristiques number 1. Mais bon, on atteint notre objectif de repos (a 100% !)

Mati

Arslanbob_1

Posté par Aneva_Mati à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est Osh - Et Arslanbob aussi

Nouveau commentaire